25/11/2014

IMMIGRATION : CE QUE LE PAPE FRANCOIS A VRAIMENT DIT

"De même, il est nécessaire d’affronter ensemble la question migratoire. On ne peut tolérer que la Mer Méditerranéenne devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions sociales continuelles. L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens et garantir l’accueil des migrants ; si elle sait adopter des politiques justes, courageuses et concrètes qui aident leurs pays d’origine dans le développement sociopolitique et dans la résolution des conflits internes – cause principale de ce phénomène – au lieu des politiques d’intérêt qui accroissent et alimentent ces conflits. Il est nécessaire d’agir sur les causes et non seulement sur les effets. (applaudissements)"

Que l'Europe propose avec clarté son identité culturelle et protège les droits de ses citoyens, qu'elle agisse sur les causes des migrations

Le discours intégral sur : http://www.evangelium-vitae.org/documents/3753/le-pape-no...

 

La position du Pape s'inscrit dans la droite ligne de la position officielle de l'Eglise catholique, formulée dans son Catéchisme, article 2241 :

"2241 Les nations mieux pourvues sont tenues d’accueillir autant que faire se peut l’étranger en quête de la sécurité et des ressources vitales qu’il ne peut trouver dans son pays d’origine. Les pouvoirs publics veilleront au respect du droit naturel qui place l’hôte sous la protection de ceux qui le reçoivent.

Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun dont ils ont la charge subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption. L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges."

Ainsi, "Contrairement à ce qu'avance les évêques de France et des curés inconscients, la société n'a pas vocation à accueillir indéfiniment des vagues successives d'immigration sans aucune limitation.

(...)

le catéchisme indique deux limites à l'immigration : la capacité d'accueil se trouve dans le mot "autant que faire se peut" et la limitation de l'immigration dès lors que le pays d'adoption connaît des difficultés à assimiler les immigrés. C'est le "respect des migrants à l'égard du pays d'adoption".

Or, "la France est-elle en mesure de recevoir des vagues d'étrangers supplémentaires ?

En 2005, Richard Castera, inspecteur général de l'administration, se voit confier par le ministre de l'Intérieur une mission d'évaluation des "capacités d'accueil de la France et ses besoins". En 2006, il rend un rapport d'étape dans lequel il estime que la France doit prendre acte du fait que ses capacités d'accueil ne lui permettent pas d'intégrer dans de bonnes conditions le flux migratoire qu'elle admet chaque année. Conclusion : "La France n'a pas plus les moyens, dans l'état actuel de son économie, d'accueillir des immigrés" (Le Monde, 18 mars 2006, cité in Jean Sévillia, Moralement correct, Recherche valeurs désespérément,  Perrin 2007, p. 156).

Ce constat se borne à l'aspect économique de la question : avec 5 millions de chômeurs, la France ne peut plus accueillir toute la misère du monde. A soi seul, l'aspect économique justifierait, au nom du bien commun, une politique de réduction de l'immigration. Mais il y a aussi d'autres aspects qui justifieraient une telle réduction : l'aspect démographique, l'immigration massive chaque année entraîne une substitution de population; l'aspect culturel : l'introduction durable de cultures différentes de celle du pays d'accueil entraîne progressivement une disparition de la culture dominante. Ces quelques aspects, économique, démographique, culturel, justifient largement une politique de limitation de l'immigration dans les pays d'accueil, sous peine de submersion et de disparition."

(http://christroi.over-blog.com/article-5852597.html)

 

 

 

 

 

 

 

16/11/2014

CHALONS EN CHAMPAGNE - DEPART DE L'ARMEE : OUI, M. APPARU, VOUS ETES RESPONSABLE ! ET C'EST MARINE LE PEN QUI A RAISON !

Certes, vous dîtes que n'avez pas voté la dernière loi de programmation militaire, mais vous avez voté celle de M. SARKOZY, votre mentor !
 
Et dans les deux cas, c'est la même philosophie qui est à l'oeuvre : l'armée, variable d'ajustement budgétaire, avec réduction des effectifs militaires.
 
Votre prédécesseur, M. BOURG-BROC, UMP comme vous, a soutenu, lui aussi, des gouvernements qui mettaient en oeuvre cette réduction des effectifs (d'abord sous Jacques Chirac, puis sous Nicolas SARKOZY).
 
UMP ou PS, c'est donc bien la même politique qui est menée.
 
Alors pourquoi accepter dans un cas, quand c'est votre gouvernement (celui de M. SARKOZY), et refuser dans l'autre, quand c'est un gouvernement de gauche ?
 
Soyez logique, soyez cohérent !
 
Et ne venez pas pleurer : c'est la philosophie que vous avez soutenue sous Nicolas SARKOZY, qui continue aujourd'hui d'être mise en oeuvre par la gauche, pour le plus grand malheur de Châlons... et de la France !
 
"Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes !" (BOSSUET)
 
 
Pascal ERRE
conseiller municipal
conseiller communautaire
 

19:00 Publié dans Champagne-Ardenne, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/10/2014

LE BILAN AFRICAIN DE NICOLAS SARKOZY : CATASTROPHIQUE !

George Bush désintégra l’Irak et Nicolas Sarkozy la Libye, deux pays qui étaient des remparts contre l’islamisme. La Libye du colonel Kadhafi était, de plus, devenue un partenaire essentiel dans la lutte contre la déferlante migratoire venue de la mer, phénomène si bien annoncé par Jean Raspail dans son prophétiqueCamp des Saints.

 

Si George Bush n’a plus d’avenir politique, Nicolas Sarkozy ambitionne quant à lui de revenir aux Affaires. Le bilan africain de son premier mandat doit donc être fait. Il est catastrophique et tient en sept points :

La suite sur : http://www.realpolitik.tv/2014/10/le-bilan-africain-de-ni...

21:00 Publié dans International, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/09/2014

6 AVRIL 1320 : DECLARATION D'INDEPENDANCE ECOSSAISSE

« (…) car, aussi longtemps que ne serait-ce que cent d'entre nous serons vivants, jamais à aucune condition nous ne serons soumis à la domination anglaise. Ce n'est en vérité ni pour la gloire, ni pour la richesse, ni pour l'honneur que nous nous battons, mais pour la liberté ; pour elle seule, que nul honnête homme n'abandonne qu'avec la vie même ».

Déclaration d'Arbroath

envoyée au Pape Jean XXII 

Signée sous le règne de Robert BRUCE

Roi des Ecossais  de 1306 à 1329

22:02 Publié dans Histoire, International | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/08/2014

État islamique en Allemagne et en Suisse aussi ?

 

A lire sur : http://www.bvoltaire.fr/josemeidinger/etat-islamique-en-a...

 

Conclusion de l'article : 

Ce qui se passe en Allemagne ou en Suisse nous pend au nez en France, où l’islamisation rampante se propage à tous les niveaux de la société. Dans son livre Islam, l’épreuve française, Élisabeth Schemla rapporte le propos tenu par Marwan Muhammad, le porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) : « Qui a le droit de dire que la France, dans trente ou quarante ans, ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne, dans ce pays, n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. »

 

 

 

 

Tribune d’Aymeric Chauprade : une mise au point politique qui fera date

Aujourd’hui, la nécessité absolue pour la France est de rester ancrée dans son histoire, de maintenir sa puissance et son aura, afin de ne pas sombrer à jamais dans un néant qui nous ferait tant oublier notre être que perdre notre nation à jamais. Dans cette perspective, la lutte contre le djihadisme est une priorité à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières.

Cela ne revient pas à valider une politique « néo-conservatrice » ou à acter le « choc des civilisations » mais bien, plutôt, à prendre la mesure de l’enjeu : rester Français ou disparaître.

Vu sur : http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/tribune-daymeric-cha...

 

 

 

23/08/2014

ISLAM : L'HYPOCRISIE DES "MODERES"

 

A lire sur : http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e201b7c6...

 

 

 

 

 

18:15 Publié dans Identité nationale, Immigration, International, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/08/2014

IMMIGRATION : QU'EST-CE QUE L'ASSIMILATION ?

"En somme, et pour manier un peu le burlesque, on peut dire que l’objectif de l’assimilation est de voir un jour un breton et un normand noirs comme le charbon se battre à coups de chaises à la sortie d’un bar pour savoir si le Mont Saint-Michel est en Bretagne ou en Normandie. Là nous saurons que l’assimilation aura été réussie."

Gabriel PRIVAT

19:14 Publié dans Identité nationale, Immigration, Nationalisme | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/08/2014

CHANSON SUISSE SUR LA MONDIALISATION

 

A écouter sur : https://www.youtube.com/watch?v=T8_h3iIpRnE

 

 

La terre où je suis né

Chanson de Suisse

A écouter sur : https://www.youtube.com/watch?v=5tq-JJJep6k

Paroles sur : http://www.morisod.com/index.php/les-plus/pour-votre-plai...

 

 

 

 

 

 

AYMERIC CHAUPRADE - La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français

Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites. Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique. C’était aussi le temps où la cause palestinienne était encore une cause nationaliste et pas encore une cause islamique. Seulement voilà, de l’eau a coulé sous les ponts et l’Autorité palestinienne comme le Fatah ont été effacés par le Hamas.

La suite sur : http://www.realpolitik.tv/2014/08/la-france-face-a-la-que...

11:26 Publié dans Europe, International, Islam, Nationalisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/08/2014

CHANSON RUSSE : OH MON DESTIN

 

A écouter sur : https://www.youtube.com/watch?v=aC8Ou74a7lw&feature=r...

 

22:26 Publié dans Musique-Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |

Sanctions contre la Russie: la Finlande prête à demander une "compensation" à l'Union Européenne

Le Premier ministre de la Finlande Alexander Stubb s'est dit prêt mercredi à demander "une certaine forme de compensation" à l'Union européenne si les sanctions frappant la Russie devaient causer du tort à l'économie finlandaise.
"Il ne fait pas de doute que si les sanctions frappent la Finlande de manière disproportionnée, nous chercherons un soutien de nos partenaires européens", a déclaré à la presse M. Stubb, à Espoo, dans la banlieue d'Helsinki.
"Nous devons nous conformer au principe de solidarité économique. En pratique, cela signifie que les États membres les plus touchés par les sanctions recevront aussi une certaine forme de compensation", a-t-il ajouté.

La suite sur : http://www.lesechos.fr/monde/europe/afp-00610395-sanction...

 

22:22 Publié dans Economie, Europe, International | Lien permanent | Commentaires (0) |

La Russie restreint l’embauche de pilotes étrangers par les compagnies aériennes

Le Premier-ministre Dmitri Medvedev a signé un décret qui restreint à 200 personnes le nombre de pilotes étrangers que les compagnies aériennes russes peuvent embaucher aux postes de commandant de bord.

« Le nombre maximum de ressortissants étrangers que les personnes morales et entrepreneurs individuels russes pourront embaucher aux postes de commandant de bord dans l’aviation civile s’élève à 200 personnes par an », précise le document publié sur le site officiel du gouvernement russe.

La suite sur : 

http://fr.rbth.com/en_bref/2014/08/06/medvedev_restreint_...

 

 

 

 

08/08/2014

CHRETIENS D'ORIENT : QUAND LA FRANCE ETAIT LA FRANCE

"les liens qui unissent les chrétiens d'Orient et la France depuis Saint-Louis : Une constante de la diplomatie française, qui a traversé les révolutions et les changements de régime."

A lire sur : http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2014/08/06/31005-2014...

 

Hélas ! Il y a longtemps que les différents gouvernements français ont abandonné les constantes de la diplomatie traditionnelle française, et il y a longtemps aussi que l'esprit de "Kiel et Tanger" n'est plus à l'ordre du jour...surtout avec l'UMPS.

L'IRAK n'est pas le MALI...

 

 

 

 

13:21 Publié dans Histoire, International, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) |

06/08/2014

L’énergie thermique des océans testée à la Réunion

A lire sur : 

http://www.realpolitik.tv/2014/07/lenergie-thermique-des-...

23:23 Publié dans Economie, Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |

POLITIQUE : CONTRE LES IDEOLOGIES ET L'EUROPEISME, LE RETOUR DE L'HISTOIRE LONGUE

A écouter sur : http://www.realpolitik.tv/2014/08/lhistoire-longue-consta...

 

 

23:20 Publié dans Europe, Histoire, Identité nationale, International, Nationalisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

04/08/2014

CHRETIENS IRAKIENS EN FRANCE : REACTION DE REFUGIES

Famille chrétienne a recueilli le témoignage de trois jeunes Irakiens réfugiés en France depuis l'attentat contre la cathédrale de Bagdad en 2010. Ils racontent l'accueil glacial qu'ils ont reçu en France :

"Ce fut, d’abord, le choc de découvrir une France qui n’est pas celle où ils avaient cru se réfugier. Non pas une société chrétienne, mais multiculturelle et athée. « J’avais imaginé la France et quand je suis arrivé à Paris, j’ai trouvé tout autre chose… », témoigne Benoît.

Ce choc, dont ils parlent volontiers, cache une autre amertume : celle de ne pas se sentir accueillis par les Français, particulièrement les chrétiens. Sur place, ils ont trouvé le traitement de l’administration française « froid et compliqué ». Aucune structure performante n’était présente pour les aider à s’insérer. Rita se souvient : « On a trouvé de l’aide auprès des Arabes, qui croyaient que nous étions musulmans. Mais quand ils apprenaient que nous étions chrétiens, ils partaient »."

 

La suite sur : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/08/une-iraki...

 

 

27/07/2014

"NOUS SOMMES TOUS DES CHRETIENS D'IRAK"

 

A voir sur : http://fr.gloria.tv/?media=638393

19:52 Publié dans International, Islam, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Des responsabilités de la France envers les chrétiens d’Orient

Depuis le XIIIe siècle en effet, la France n’a cessé d’établir des ponts entre l’Orient et l’Occident en soutenant les communautés chrétiennes, protégeant les lieux saints, les itinéraires de pèlerinage, jusqu’à assumer officiellement à partir du XVIe la protection des chrétiens étrangers de l’empire ottoman. Mais nous parlons là de la France d’avant… Aujourd’hui, c’est du bout des lèvres et sous la pression de quelques rares parlementaires que le Quai d’Orsay condamne « avec la plus grande fermeté l’ultimatum lancé par l’État islamique aux chrétiens de Mossoul (…). La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction (sic)… »

L'article en entier sur : 

http://www.hautetfort.com/admin/posts/post.php?blog_id=35...

 

C'est l'intérêt de la FRANCE de soutenir et d'aider les chrétiens d'orient. Profondément enracinés dans leurs nations respectives depuis plus de 2000 ans, ils sont les seuls - en tant que chrétiens - à être en situation d'être ouverts vers l'universel, et de pouvoir faire "lien" entre tous les peuples concernés. Le général de Gaulle l'avait compris en son temps, quand il faisait du Liban une de ses pièces maîtresses essentielles pour sa politique dans cette région du monde oh combien très complexe :

"C'est en prenant contact avec le Liban, qu'il abordait pour la première fois "avec des idées simples", que le Général découvrit "l'Orient compliqué". La question du Liban résumait la complexité de l'historique Question d'Orient." 

 

 

18:57 Publié dans Histoire, International, Islam, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |